Nos conseils pour faire face au confinement

Confinement
Dr Fanny Jacq le 17/03/2020
Partager cet article

En cette période de confinement, prendre soin de notre santé mentale comme on prend soin de notre santé physique est encore plus d’actualité ! Quels sont les conseils du Dr Fanny Jacq, psychiatre pour mieux vivre le confinement ?

 

Notre société contemporaine occidentale ne nous a pas du tout préparé à une longue période de confinement, c’est même tout le contraire. Nous vivons actuellement dans une société plutôt individualiste et faite de sollicitations multiples.

 

Nous allons passer à un mode de vie communautaire et avec des sollicitations réduites, bref beaucoup de changements !

 

Heureusement l’être humain a des capacités d’adaptation formidables, alors voici quelques lignes pour vous encourager à vivre ce changement le plus sereinement possible !

Qu’est ce qui change pour nous ?

 

Psychologiquement il s’agit d’un gros chamboulement pour nous. Nous avons l’habitude de nous lever le matin en déroulant le plan prévu pour la journée, souvent découpé à la minute près.

 

En période de confinement les limites deviennent plus vagues, les sollicitations plus rares, la course au rendez-vous suivant n’est plus d’actualité, la frénésie des transports disparaît. Beaucoup de temps morts, de temps libres, de silences, de vacuité dont nous avons peu l’habitude et qui peuvent nous sembler oppressants voire angoissants.

 

Autre changement : celui lié au regroupement. En cette période il n’est pas rare que les jeunes adultes retournent chez leurs parents, ou que les parents âgés aillent chez leurs enfants, les fratries peuvent être amenées à se réunir, ou 2 amis à cohabiter, un jeune couple à « emménager » ensemble plus tôt que prévu. On peut même voir des couples séparés avec enfants décider de cohabiter le temps du confinement afin d’éviter la problématique de la garde alternée.

 

Bref autant de situations familiales et sociales peu communes dans notre mode de vie occidentale, sans compter les enfants à la maison toute la journée. Dans certaines régions du monde il est très banal de vivre tous sous le même toit, en France nous en avons beaucoup moins l’habitude alors gare aux tensions !

 

L’état d’esprit général change aussi : nous sommes plus anxieux et c’est bien normal, l’atmosphère est plus tendue, notre entourage et nous-même, pouvons être plus colériques, moins patients, moins tolérants, rien de vraiment palpable mais néanmoins chacun est un peu « à fleur de peau » alors qu’il serait encore plus important de pouvoir garder son calme.

 

 

Quelques conseils pour mieux vivre le confinement

 

 

1/ Essayer de faire « comme si tout était normal »

 

 

Cela peut paraître surprenant mais le corps et l’esprit humains sont fait d’habitudes et de repères, qui, s’ils ne sont pas respectés, vont déclencher des signaux d’alerte (angoisse, insomnie, perte d’appétit etc…).

 

Alors il faut essayer au maximum de maintenir un rythme de vie proche de celui que l’on avait avant le confinement.

Cela consiste à :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2/ En profiter !

 

 

Même si cela peut paraître étonnant, il faut essayer de trouver du bon dans chaque situation, aussi difficile soit elle, car même là il y en a ! Voici mes conseils pour profiter de cette période de confinement :

 

 

 

 

 

 

J’espère que ces modestes conseils sauront vous accompagner au quotidien en cette période de confinement.

 

Vous pouvez compléter nos conseils par notre outil Mon Sherpa qui a développé un module de la gestion du confinement pour les personnes susceptibles d’être angoissées par ces mesures.

 

Et n’oubliez pas :

 

« Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès » Pierre De Coubertin
Par Dr Fanny Jacq Médecin Psychiatre

Recommandés pour vous